Écriture inclusive : comment rédiger sans exclure et contourner la polémique ?

11Gérer écriture inclusive dans écrits professionnelss

A la question : « Qu’en penses-tu ?», je réponds : « Je ne suis ni pour, ni contre, je tourne mes phrases autrement pour l’éviter ». Sciemment, je ne parlerai pas de la polémique « égalité homme/femme » qui peut alimenter le débat autour des positions pour ou contre. Je veux plutôt vous donner des astuces pour contourner cette pratique polémique, surtout si vous devez prendre la plume en public.

Ce qu’en pense et en dit l’Académie Française…

L’Académie française, par la voix de son honorable secrétaire perpétuelle, Hélène Carrère-d’Encausse, s’est récemment exprimée sur le sujet et a une position très tranchée : clairement contre dans ses différentes prises de parole sur le sujet (essentiellement dans cet article relatant son interview sur Europe 1 en octobre 2017).

Quelques réflexions marquantes

La langue française « en péril »
« Devant cette aberration inclusive, la langue française se trouve en péril mortel« . Déclaration officielle de l’Académie française en octobre 2017.

Le fait de rendre la lecture moins fluide, voire impossible
« […Cela] complique considérablement la compréhension« , estime Hélène Carrère d’Encausse qui ajoute un argument contre l’écriture inclusive : « cela exclut les dyslexiques mais aussi les aveugles. L’écriture braille est faite de points. »

Le fait de dégrader la langue française
Selon l’Académie française,l’écriture inclusive provoquerait une escalade de la complexité pour le monde francophone qui enlève ses chances à la langue française de se répandre dans le monde.
(Extrait de l’article du Figaro – 2 linguistes débattent à ce sujet)

5 astuces de contournement

Les « doublets » viennent à la rescousse
« Chers auditeurs, chères auditrices » au lieu de « cher.e.s auditeur.s.trice.s »
« Bonjour à toutes et tous » au lieu de « bonjour à tous.tes. »

Les mots « épicènes » sont vos amis
Il s’agit de mots qui s’écrivent de la même façon au masculin et au féminin, se terminant souvent par « e » et pouvant, de ce fait être considérés comme « non genrés » :
Petite liste non exhaustive : « les responsables, les élèves, les acteurs économiques, les cadres, les juristes, les légistes, les comptables, les gestionnaires, les mandataires, les émissaires, les parlementaires, les commissaires, les intermédiaires, les auxiliaires… »
Exemples de substitutions :
« Les titulaires » au lieu de « Les abonné.e.s »
« Vous êtes formidables » au lieu de « Vous êtes exceptionnel.s.le.s
« Les scientifiques » au lieu de « les chercheurs.euses »

Les noms collectifs vous sauvent la mise
Petite liste non exhaustive : « La communauté scientifique/apprenante, le public, l’assistance, la clientèle, la majorité, la plupart, l’entourage, le voisinage, le milieu professionnel, la population, l’auditoire …»

L’auxiliaire « avoir » est votre allié, pour une fois !
Avec « avoir », vous échappez à l’accord avec le sujet :
« Vous êtes parti.e.s » sera remplacé par « Vous avez décidé de partir »
« Vous êtes convoqué.e.s » sera remplacé par « Vous avez reçu une convocation pour… »

Optez pour la voix active pour échapper aux accords de genre
« Les scientifiques sont invité.es à… » sera remplacé par « Nous invitons les scientifiques à… »
« Les retardataires sont prié.es de s’installer… » => « Les retardataires peuvent s’installer… »

En conclusion

Cessons de nous demander « pourquoi ? », optons plutôt pour « comment ? » la contourner et continuons à rendre nos écrits toujours plus lisibles.


____________

Nos formations pour améliorer vos écrits professionnels

Si vous voulez écrire comme au 21e siècle et enfin rénover vos formules…
Si vous voulez découvrir nos conseils originaux pour comprendre l’effet produit sur votre lecteur…
Si vous voulez tout simplement enfin vous distinguer par vos écrits…
Empressez-vous de découvrir nos formations en ligne, les seules à notre connaissance qui vous apporteront les moyens concrets de tout changer (disponibles sur étagère en scorm pour votre LMS).

___
Sylvie Azoulay-BismuthPrenez contact.
Formatrice et spécialiste en écrits professionnels – Cofondatrice de AB LEARN Le français des pros® – Auteur des formations en e-learning Le français des pros® et de l’ouvrage « Être un pro de l’e-mail » ed. Eyrolles (nouvelle édition 01 2018)