E-mail et foot… Quel rapport ?

Groupama stadium Lyon elearning


Gérer les espaces, temps règlementaire, tir cadré… Autant d’expressions ou de notions qui vous rappellent quelque chose… Et si ces métaphores footballistiques pouvaient s’appliquer à la rédaction d’un e-mail ? Pourquoi pas, après tout…
Allez, je siffle le coup d’envoi, c’est parti pour deux mi-temps de lecture sportive.

Causerie d’avant-match
Les gars, les filles, arrêtez de rêver ! Vous n’êtes pas seuls sur le terrain de la com’, des milliers de gens comme vous veulent marquer leur but, atteindre leur objectif, se démarquer de l’adversaire ! Est-ce que vous croyez qu’avec vos passes timides vous allez impressionner quelqu’un ? Est-ce que vous croyez qu’avec vos techniques inefficaces vous allez devenir des légendes ? Est-ce que vous pensez qu’on vous attend les bras croisés parce qu’on n’a rien de mieux à faire ? Il est temps de vous réveiller si vous voulez qu’on vous remarque ! Je veux de l’efficacité et de la transformation !
Allez, vous allez le faire, bon match !

1re mi-temps ; de l’efficacité…

« Soignez la compo »

En foot, « la compo » ou « composition de l’équipe » est le plan selon lequel les joueurs vont se placer sur le terrain, la place que chacun devra occuper, selon les choix stratégiques de l’entraîneur principal.

« Quel rapport avec l’e-mail ? »

Avant de rédiger un e-mail, prenez le temps d’identifier votre intention : qu’est-ce que je veux obtenir ? Et en fonction, choisissez votre stratégie de rédaction et le plan logique adapté (la compo, donc).

En pratique :
Mon intention : obtenir une réponse dans la journée
Ma stratégie : informer et faire agir mon lecteur
Mon plan logique (ma compo) :

  1. Rappel du contexte
  2. Formulation de ma demande
  3. Annonce des actions à mener + échéance précise + bonne raison d’agir.
    Exemple : Je vous invite à me retourner ce devis signé (action à mener) d’ici fin de journée (échéance précise) afin d’obtenir livraison de votre commande dans la semaine (bonne raison d’agir).

« Gérer les espaces et occuper les largeurs »

En foot, cela signifie « occuper le terrain, faire en sorte que tous les espaces soient couverts par le bloc-équipe pour protéger son jeu, y compris dans le sens de la largeur du terrain ».

« Quel rapport avec l’e-mail ? »

Chaque espace, chaque mot, chaque phrase, chaque signe de ponctuation compte dans votre e-mail si vous voulez protéger votre objectif.

« Dimension du terrain, temps règlementaire, temps additionnel »

Un match de football se dispute sur un terrain aux dimensions imposées : sa longueur varie entre 90 et 120 mètres, et sa largeur, entre 45 et 90 mètres. Au-delà, votre terrain n’est pas conforme, selon la loi 1 du foot.
Un match de football se dispute dans un temps règlementaire de 90 minutes ; le temps additionnel permet de récupérer les minutes perdues pendant les arrêts de jeu.


« Quel rapport avec l’e-mail ? »

Votre terrain : vous disposez d’un espace restreint, soit 15 lignes maximum. Pourquoi ? Au-delà, vous obligez votre lecteur à manipuler la barre de défilement (ascenseur) ou la molette de la souris pour lire le contenu se trouvant sous la ligne de flottaison de l’écran. Hasardeux et risqué…

Temps d’attente de votre lecteur : « En moyenne, le temps de lecture d’un mail sur ordinateur est de 15 secondes. Grâce au responsive, ce temps de lecture sur mobile passe à 27 secondes » – Source Comarketing, Email Strategie.
Vous ne l’aviez sûrement pas imaginé ainsi, j’en suis certaine…
Ainsi, dans cet espace restreint et durant ce temps de lecture acceptable, un lecteur moyen occupera les largeurs :

  • En se promenant dans votre écrit sans aucune discipline ;
  • En gambadant de débuts en fins de paragraphes ;
  • En abandonnant très vite si vous n’avez pas respecter les sauts de ligne.

L’e-mail a donc aussi ses dimensions et son temps règlementaire, mais très rarement du temps additionnel, au contraire d’un match de foot.

« Les attaquants, les milieux de terrain, les défenseurs »

En foot :

  • L’attaquant est devant et marque des buts,
  • Le milieu de terrain récupère et distribue le ballon,
  • Les défenseurs protègent l’équipe des buts adverses.


« Quel rapport avec l’e-mail ? »

Vos attaquants : Les premiers mots, les plus lus.

Vos défenseurs : les derniers mots, les mieux mémorisés.

Vos milieux de terrain : dans le corps de l’e-mail, les informations principales doivent être mises en gras pour attirer l’œil du lecteur vers les informations importantes (soit, en rapport avec votre intention).

2e mi-temps : … et de la transformation !

« Tir cadré »

« Terme technique désignant la structure du but. Par extension, un tir, ou frappe, est cadré lorsque sa trajectoire se dirige vers l’intérieur du but, par opposition à un tir non-cadré qui passe à côté du « cadre ». »Voir la source
Nous savons toutes et tous à quel point cadrer un but requiert une bonne part de chance et une bonne dose d’entraînement. A quoi pense un footballeur qui se prépare à tirer un but ? À sa cible précise assurément…


« Quel rapport avec l’e-mail ? »

La meilleure façon de manquer votre cible est de ne pas l’avoir définie précisément : si vous souhaitez obtenir de votre lecteur qu’il signe votre devis et vous le renvoie, il faudra l’exprimer clairement avec une échéance précise.
Si vous vous perdez dans des formulations timides et trop polies, vous perdez de vue votre cible, à coup sûr !

Plutôt que : « Je vous remets ci-joint le devis demandé et reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire » (cible manquée !)

Préférez : « Dans l’attente de votre devis signé d’ici fin de semaine afin de commencer votre formation dès le 15 mai prochain » (But !)

« Se démarquer »

« Échapper à la surveillance de son adversaire direct, afin de n’avoir aucun adversaire dans sa zone. Cela permet de recevoir une passe d’un coéquipier librement. »Voir la source
Au football comme dans vos relations commerciales, les adversaires sont légion. Le joueur qui parvient à se démarquer est quasi assuré d’accomplir un exploit.


« Quel rapport avec l’e-mail ? »

Se démarquer prend tout son sens quand on pense à la masse d’informations à lire chaque jour. J’en veux pour preuve le temps infini que la plupart de vos interlocuteurs prennent pour vous répondre ! Celui ou celle qui détient les formules « magiques » pour demander, relancer, attirer l’attention dans le but de convaincre, réussit l’exploit d’obtenir la réponse attendue.
Ainsi, osez l’audace en manipulant les figures de style qui animeront votre écrit et tiendront votre lecteur en éveil du début à la fin de votre mail. Par exemple, la plus simple d’entre elles : poser une question directe, courte, bien ciblée : « Que pensez-vous d’un entretien pour évaluer vos besoins ? »

« La finition »

« La finition se matérialise par un tir ou un but. C’est l’expression terminale du jeu et l’aboutissement logique des actions […] C’est pour marquer un but que toute l’équipe œuvre collectivement et place le tireur dans les meilleures conditions »Voir la source

« Quel rapport avec l’e-mail ? »

Votre dernière phrase : la formule de sortie ou de conclusion. Elle doit être en rapport avec votre intention initiale. Tout votre texte concourt à cette « finition », élément marquant de l’écrit car le plus lu et le mieux retenu. Alors, exit le gaspillage : « Je vous en souhaite bonne réception » (quel manque d’inspiration !) ou encore « Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire » (banal, bateau, rabâché !). Plus la « finition » sera riche, plus votre e-mail sera remarqué ; après tout, votre but, c’est d’atteindre votre objectif, alors ce n’est pas dans la finition qu’il faudra vous relâcher !

Si vous ne voulez plus chauffer le banc de touche…
Si vous voulez vous distinguer dans le prochain mercato des promos internes…
Choisissez votre formation en écrits pro et entraînez-vous pour rester sur la feuille de match !

___
Sylvie Azoulay-BismuthPrenez contact.
Formatrice et spécialiste en écrits professionnels – Cofondatrice de AB LEARN Le français des pros® – Auteur des formations en e-learning Le français des pros® et de l’ouvrage « Être un pro de l’e-mail » ed. Eyrolles (nouvelle édition 01 2018)

Voir toutes nos offres de formation en ligne